Comment réagir face aux animaux lors de vos trails en France ?

Comment réagir face à des animaux lors d'un trail en France ?

Si nous avons la chance d’avoir peu d’animaux sauvages dangereux qui peuplent nos sentiers de trail et de randonnée en France, il convient de savoir se comporter lorsque l’un d’entre eux surgit devant vous au beau milieu d’une course ou d’un entraînement. Avec l’aide du site http://baznat.net, faisons un petit tour d’horizon des animaux que l’on peut rencontrer, et comment réagir face à ces derniers.

Trail et guêpes, frelons ou abeilles

Bien que la plupart des piqûres d’abeilles ne soient pas mortelles, elles doivent être prises au sérieux. Les piqûres peuvent entraîner un choc anaphylactique et, dans le pire des cas, la mort.

Pour éviter d’être piqué, éloignez-vous des zones où vivent les abeilles, les frelons et les guêpes. Même si aucune ruche n’est en vue, vous pouvez généralement déterminer leur domicile en observant l’endroit où ces insectes disparaissent – derrière les branches feuillues d’un buisson ou d’un arbre, en rampant dans un trou dans le sol ou dans l’ouverture d’un tronc creux.

Comment réagir face à des guêpes, frelons ou abeilles lors d'un trail ?

Si vous êtes piqué, retirez le dard de l’abeille en le grattant avec un ongle (les bourdons, les frelons et les guêpes ne laissent pas de dard et peuvent piquer à plusieurs reprises). N’utilisez pas de pince à épiler sur le dard d’abeille, car cela pourrait libérer davantage de venin dans la peau. 

Emportez du Benadryl par voie orale pour ralentir les réactions allergiques. Toutefois, si une réaction grave se produit – comme un gonflement important et une éruption cutanée dans des zones où la piqûre n’a pas eu lieu, en particulier sur les yeux et la bouche – consultez immédiatement un médecin. 

Une compresse froide peut être placée sur la zone concernée pour réduire les gonflements mineurs.

Trail et serpents

Que faire si vous voyez un serpent lors de votre trail ?

Même s’ils ont l’air menaçants, la plupart des serpents ne font pas de mal, surtout en France, où seule la vipère transmet du venin. L’essentiel est de respecter les animaux sauvages que vous rencontrez. Tout comme vous voulez qu’on vous laisse en paix chez vous, les serpents ne veulent pas être dérangés non plus.

La partie délicate avec les serpents, c’est qu’ils sont très discrets, alors assurez-vous de garder un œil sur le sol aussi. 

Alors que faire si vous voyez un serpent sur le sentier ?

Arrêtez-vous et laissez-lui de l’espace. Certains serpents peuvent vous atteindre à une distance correspondant à près de la moitié de la longueur de leur corps. 

Si vous en voyez un, reculez lentement (pour ne pas être une menace) et laissez-lui un espace d’au moins 2,5 mètres. Les serpents attaquent lorsqu’ils se sentent menacés (comme la plupart des animaux sauvages), alors ne soyez pas une menace, donnez-lui simplement de l’espace pour s’éloigner.

Attendez qu’il s’en aille ou, si vous avez de la place, laissez-lui une grande distance, contournez-le et quittez les lieux !

La plupart des morsures de serpent se produisent lorsque les gens s’approchent trop près et/ou essaient de tuer le serpent. N’oubliez pas que vous êtes dans leur maison ! Alors, laissez-le tranquille.

Comment réagir face à un serpent lors d'un trail ?

Que faire en cas de morsure durant votre trail ?

Il arrive parfois que l’on se fasse mordre. Si vous êtes mordu, N’ESSAYEZ PAS d’aspirer le venin. 

Si vous vous faites mordre par un serpent, il est important de vous procurer immédiatement l’aide et le soutien dont vous avez besoin en suivant ces cinq étapes :

1 – Restez calme et éloignez-vous du serpent

La première chose que vous avez probablement envie de faire est de crier et de courir, mais il est important de rester calme ! 

Vous ne voulez pas agiter le serpent davantage, et de nombreuses personnes se blessent encore plus en trébuchant sur quelque chose parce qu’elles sont dans un état de panique. Restez donc calme et éloignez-vous le plus possible du serpent. 

N’essayez pas de faire quoi que ce soit au serpent. Si quelqu’un est là, il pourra peut-être prendre une photo de l’animal pour les premiers secours, afin de connaître son espèce. 

2 – Contactez les urgences

Votre morsure de serpent doit être traitée plus rapidement, alors contactez le personnel d’urgence. Selon votre situation et selon que vous êtes avec un groupe de randonneurs ou seul, voici vos options :

  • Si vous disposez d’un téléphone portable avec réception cellulaire, contactez le 18 ou le 112.
  • Si vous n’avez pas de réseau, envoyez quelqu’un de votre groupe chercher de l’aide.
  • Si vous randonnez en solo et que les chances que quelqu’un passe par là sont minces, marchez lentement pour trouver de l’aide. Hydratez-vous avec de l’eau.

3 – Trouvez un endroit où vous asseoir

Si vous avez réussi à joindre le personnel d’urgence ou si vous avez un ami qui va chercher de l’aide, il est important de trouver un endroit sûr où vous asseoir et vous reposer. 

L’accélération du rythme cardiaque permet au venin de circuler plus rapidement dans votre corps. Veillez à ce que la partie du corps mordue soit toujours plus basse que votre cœur, ne la surélevez pas.

4 – Enlevez tout vêtement ou tout accessoire serré

Les morsures de serpent provoquent des gonflements. Veillez donc à retirer toute bague, montre, bracelet ou tout vêtement serré qui pourrait limiter le gonflement. 

Enroulez un bandage élastique autour du bras ou de la jambe mordus, en commençant par la partie la plus éloignée du cœur. Faites des tours qui se chevauchent afin de bien envelopper le bandage, tout en permettant à un doigt de se glisser sous le bandage. 

Veillez à ne pas couper la circulation. N’appliquez PAS de garrot.

5 – Laissez la zone de morsure tranquille 

Utilisez de l’eau et du savon ou une solution/une lingette antiseptique pour nettoyer votre plaie. NE PRENEZ PAS d’aspirine, d’ibuprofène ou d’autres analgésiques qui fluidifient le sang ; ils peuvent aggraver votre blessure. 

N’appliquez PAS de glace ou de chaleur. Après avoir nettoyé la plaie pour éviter qu’elle ne s’infecte, laissez-la tranquille.

En lisant toutes ces informations sur la sécurité des serpents en randonnée, vous vous sentez peut-être paranoïaque ou encore plus effrayé. 

Mais rassurez-vous, les morsures de vipère ne sont pratiquement jamais mortelles ! Dans la plupart des cas, elles ne causent que des vomissements et des maux de tête

Sanglier et trail 

Comment réagir face à un sanglier lors d'un trail ?

Que faire si vous rencontrez un sanglier ? 

Les attaques de sangliers sont peut-être rares et pas souvent mortelles, mais on doute que vous souhaitiez quand même tester cette théorie.

Les sangliers sont plus susceptibles de vous éviter si vous vous croisez sur le sentier, mais il existe quelques bonnes pratiques qui vous aideront à assurer votre sécurité et celle de vos compagnons de trail ou de randonnée. 

1 – Gardez vos distances 

C’est la meilleure chose à faire si vous repérez un sanglier est de vous en éloigner. S’il ne s’éloigne pas de la zone, vous devez faire une déviation ou faire demi-tour pour lui laisser de l’espace. 

2 – Protégez vos animaux domestiques 

Les sangliers n’aiment pas particulièrement les chiens et peuvent se sentir menacés par votre chien, alors, s’il est avec vous, gardez votre chien en laisse et près de vous. 

3 – N’essayez pas de les nourrir 

Il est étonnamment fréquent que des personnes tentent de nourrir les sangliers, mais n’oubliez pas que vous ne devez pas les approcher. 

De plus, ce sont les humains qui nourrissent les animaux sauvages qui les attirent dans les zones urbaines et nous voulons qu’ils restent dans la nature. 

4 – Reculez lentement 

Si vous vous trouvez par erreur tout près d’un sanglier, restez calme, restez face à lui et reculez lentement. 

5 – Ne courez pas 

Comme dans de nombreuses rencontres avec des animaux sauvages, même si vous avez envie de courir de toutes vos forces, cela peut déclencher une réaction de poursuite alors que le sanglier n’était pas du tout intéressé par vous quelques instants auparavant. 

6 – Trouvez un terrain plus élevé 

Si un sanglier fonce sur vous, vous n’aurez pas beaucoup de temps – ces bêtes trapues peuvent se déplacer à 40 km/h. 

Si possible, grimpez sur un arbre, un rocher ou sur le toit de la voiture, où leurs courtes pattes ne pourront pas vous atteindre. 

7 – Se défendre 

Si vous êtes attaqué par un sanglier, vous devez riposter en utilisant tout ce que vous pouvez pour vous défendre, comme un bâton en bois ou un bâton de trail ou de randonnée. 

Essayez de rester debout et continuez à vous battre jusqu’à ce qu’il abandonne. La plupart des attaques de sangliers sont brèves, elles durent moins d’une minute, et vous devez tenir bon jusqu’à ce qu’il s’arrête et quitte les lieux.

Notre liste n’est pas exhaustive : vous pourrez également croiser des renards, des chevreuils, des chiens sans laisse ou, de manière très rare, des ours ! En effet, si le renard, par exemple, se rencontre dans l’ensemble des forêts françaises, il n’est cependant possible de croiser des ours que dans certaines zones des Pyrénées. 

Comment réagir face à un renard lors d'un trail ?

Néanmoins, les trois animaux dont nous avons parlé dans cet article sont sans doute ceux dont l’homme devrait le plus se méfier lorsqu’il les croise sur les sentiers. Nous espérons que nos conseils vous seront utiles !