Le trail en Suisse 

Le trail en Suisse

La Suisse est l’une des premières destinations de trail running en Europe. Des sentiers de course parfaits serpentent à travers des prairies fleuries luxuriantes et offrent des vues sur les « trois grands » sommets : le Mont Blanc, le Cervin et l’Eiger.

Un voyage en Suisse donne la certitude de stimuler le corps et l’esprit. Évadez-vous dans le paysage montagneux pour profiter de l’air pur des Alpes tout en acquérant une bonne condition physique et en vous entraînant. Récoltez les fruits de l’exercice en haute altitude et développez votre force grâce à la variété du terrain. Profitez d’un temps libre pour vous imprégner du soleil, mais aussi de la culture, de la cuisine et de l’histoire insolite de la Suisse. 

Complétez le tout par une visite dans l’une des nombreuses stations thermales et vous obtenez une pause parfaite pour le trail running !

Vous trouverez ci-dessous une sélection d’endroits qui vous permettront de vous lancer dans vos propres aventures de trail en Suisse. Chacune des régions décrites offre aux coureurs de tous niveaux de forme et d’expérience une chance d’explorer les montagnes, de courir avec la nature et de découvrir quelques défis.

Vous verrez à quel point les Alpes suisses regorgent de parcours de trail magnifiques !

Le Jura suisse

Au nord, facilement accessible depuis Genève, cette région agricole traditionnelle et tranquille offre littéralement des centaines de kilomètres de sentiers bien balisés et reliés entre eux. Tout y est : des sentiers forestiers faciles, des prairies luxuriantes, des chemins de ferme et des single tracks techniques et rocheux donnant accès à de longs itinéraires de point à point, des circuits, des sommets et des crêtes avec des vues fabuleuses sur les Alpes lointaines. 

Trail dans le Jura Suisse

Les points culminants de cette région francophone ne posent jamais de problème d’altitude, puisque la hauteur la plus élevée n’est que de 1 717 mètres. C’est donc une région idéale pour le kilométrage – un lieu d’entraînement parfait pour les « ultra » distances.

Les personnes qui visitent le Jura pour la première fois devraient se diriger vers St. Cergue pour accéder à la région du Mt Dole, ou plus à l’est vers Neuchâtel/Yverdon-les-Bain pour découvrir la Vallée des Joux et le Val de Travers.

Si vous le préférez, vous pouvez vous joindre à un guide pour un circuit de point à point à travers le Jura. 

Val d’Anniviers

Au cœur du canton du Valais, il est possible d’accéder à 600 kilomètres de sentiers de randonnée et de course à pied et d’admirer de nombreux sommets de 4000 mètres. Bien qu’étant une destination sur le célèbre itinéraire de haute montagne de la Grande Randonnée, le Val d’Anniviers est moins connu que certaines parties des Alpes suisses, et n’est pas envahi par les visiteurs. 

Cette vallée francophone offre une variété d’itinéraires et de « vraies » expériences alpines – chalets en bois, cloches des vaches qui sonnent, fromage et chocolat, tout est là !

Trail dans le Val d'Annivers

Pour les coureurs, la vallée est connue pour la Sierre-Zinal Sky Race, la plus ancienne course de montagne de sa catégorie en Europe. Ce parcours historique débute dans la ville de Sierre, dans la vallée du Rhône, à 585 m d’altitude, et monte jusqu’à 2 425 m le long d’un sentier en balcon offrant des vues à couper le souffle. Après 31 km, il atteint Zinal. Certains tronçons de cet itinéraire se prêtent parfaitement à la pratique du trail.

La bonne nouvelle est qu’il n’est pas nécessaire d’être un coureur d’endurance expérimenté pour profiter de cette région. La variété des sentiers et des itinéraires de course est infinie, tous offrant des vues époustouflantes avec différents styles de terrain et d’altitude. 

Par beau temps, pensez à prendre l’un des téléphériques de montagne ou le funiculaire de St-Luc pour accéder à l’altitude, aux sommets, à de superbes points de vue et à l’option de sentiers en pente douce où il est possible d’observer des animaux sauvages tels que bouquetins, chamois et marmottes.

Les 4000 suisses

Voyagez plus loin le long du Rhône et plus profondément dans le canton du Valais pour entrer dans une région germanophone avec l’accès à encore plus de sommets et de sentiers célèbres à explorer. Prenez le spectaculaire train Glacier Express depuis Viège et montez progressivement jusqu’à Zermatt, juste à côté de l’emblématique Cervin.

Zermatt se trouve à l’extrémité supérieure de la vallée du Mattertal et bénéficie d’une zone totalement interdite aux voitures. Cette ville animée offre une vue imprenable sur le Cervin et constitue une base idéale pour les alpinistes, les coureurs et les skieurs. 

Trail à Zermatt

Elle est située sur le Tour du Mont Rose et le Tour du Cervin, et constitue le point de départ ou d’arrivée du célèbre itinéraire de haute montagne de la Grande Randonnée.

Certaines sections de ces routes, selon votre expérience, font de superbes itinéraires de course à pied. Les sentiers sont bien balisés et cartographiés, et beaucoup d’entre eux sont facilement accessibles depuis le centre ville. N’oubliez pas votre appareil photo. 

Dès que vous quitterez le centre ville, vous passerez devant de jolis chalets alpins et vous voudrez vous arrêter pour capturer la quintessence de la vue sur les pâturages, les sommets et la perfection suisse en général !

Zermatt est situé à 1608 m d’altitude, mais il est facile d’accéder à des pistes plus élevées en empruntant le téléphérique Glacier Paradise ou, mieux encore, le délicieux train à crémaillère qui mène au Gornergrat, à 2883 m d’altitude. 

Les coureurs ont alors accès à des sentiers plus élevés ou plus plats, à des lacs, à des restaurants de montagne et à des vues à couper le souffle sur 29 sommets de 4000 m ! Vous pouvez ensuite choisir de descendre une partie de la montagne en courant ou en marchant, avant de rejoindre le train aux arrêts de Rotenboden ou de Riffelberg.

Si vous n’avez pas l’habitude de faire de l’exercice en altitude, il est conseillé de courir d’abord à des altitudes plus basses, comme une partie du marathon de Zermatt, qui implique de prendre le train jusqu’à St Niklaus, à 1120 m d’altitude. 

De là, il est possible de courir le long de la vallée du Mattertal ou, pour changer d’air, de se rendre dans la vallée parallèle de Saas Fee et Saas Grund (une autre zone sans voiture).

Les Alpes bernoises

Dans la partie sud du canton de Berne, l’Oberland bernois (ou Highlands) est une autre région germanophone des Alpes suisses. Offrant encore plus de panoramas à couper le souffle et de potentiel de course, les Alpes bernoises abritent les imposantes parois rocheuses de l’Eiger, du Mönch et de la Jungfrau. 

L’ouverture du chemin de fer de Jungfraujoch, à l’est du sommet de la Jungfrau, a permis aux visiteurs d’y accéder au début du XXe siècle, ce qui en a fait l’un des endroits les plus visités des Alpes.

La station balnéaire d’Interlaken donne accès soit à Grindelwald, soit aux vallées de Wengen/Lauterbrunnen/Mürren, où vous trouverez toutes les cartes et tous les guides nécessaires pour planifier vos itinéraires : certains sont même gratuits ! 

Le trail dans les Alpes Bernoises

Le chemin de fer à crémaillère de la Jungfraujoch peut être rejoint dans l’une ou l’autre des vallées et effectue un incroyable voyage en passant par le carrefour de montagnes de la Kleine Scheidegg, avant de grimper à travers la montagne en passant par la face nord de l’Eiger et de s’arrêter à la station de l’Eigerwand à 2865 m d’altitude. 

Le terminus est la gare la plus haute d’Europe, à 3 454 m d’altitude. De là, vous pourrez admirer le plus long glacier d’Europe, le glacier d’Aletsch (classé au patrimoine mondial) et une mer de sommets déchiquetés.

Wengen

Entre les vallées de Grindelwald et de Lauterbrunnen, les visiteurs peuvent faire l’expérience de tout ce qui est « suisse » : activités de montagne, hôtels de luxe, cuisine locale, vêtements traditionnels, danses, musique folklorique, le tout couronné par des paysages alpins de première classe. 

Les deux régions constituent des points de départ idéaux pour la course en montagne, avec 300 km de sentiers parfaitement aménagés, dont le magnifique sentier de l’Eiger.

Trail en Suisse dans les montagnes

L’impressionnante et profonde vallée glaciaire de Lauterbrunnen offre des pistes de course à pied au paysage spectaculaire, entourée de 72 chutes d’eau. Au-dessus, à 1 257 m, se trouve Wengen et, à la tête de cette vallée, le charmant Mürren, un village de montagne valaisan traditionnel et une autre zone sans voiture. 

Wengen et Mürren, comme de nombreuses autres régions de Suisse, disposent d’un fantastique réseau de « sentiers de marche nordique » balisés et cartographiés, avec des distances et des difficultés différentes, allant de 5 à 30 km, qui constituent également des itinéraires de course à pied idéaux.

Les 5 meilleures courses

1. Marathon du Jura suisse – juillet

Le Marathon du Jura suisse longe la chaîne de montagnes du Jura et se compose de 7 étapes couvrant 350 km et 11 200 m de dénivelé positif et négatif sur un terrain vallonné, de Genève à Bâle. 

Bien qu’il soit chronométré comme une course, il peut être considéré comme une aventure : le simple fait de le terminer constitue le plus grand défi. Les étapes elles-mêmes offrent de nombreuses idées de base pour des vacances de trail running.

2. Sierre-Zinal – août

Connue sous le nom de la course des cinq sommets de 4 000 m, la course de ciel de Sierre à Zinal est classée comme l’une des plus belles et des plus anciennes courses de montagne de sa catégorie en Europe. 

Le parcours part de la base de la vallée du Rhône à Sierre et couvre 31 km avec 2 200 m de montée et 800 m de descente pour atteindre la tête du Val d’Anniviers à Zinal. Comme l’a dit le détenteur du record du parcours, Jonathan Wyatt, « en tant que coureur de montagne, vous devez vivre la tradition et l’histoire de cette course ».

3. Marathon de Zermatt – juillet

Un marathon principalement en montée, proposant un semi-marathon ou un marathon complet, un relais et – plus récemment – une distance « ultra ». De St. Niklaus, le parcours s’élève progressivement le long de la vallée du Mattertal pour atteindre Zermatt. Le terrain se transforme ensuite en sentiers alpins jusqu’à 2 585 m.

4. Tour du Mont Blanc – août

Les épreuves d’ultra-trail North Face UTMB, CCC et PTL passent toutes par la région du Valais occidental et touchent trois pays alpins : France, Italie et Suisse. D’ailleurs, de nombreux sentiers de trail magnifiques peuvent être découverts au Nord de l’Italie !

Chaque épreuve nécessite des points de qualification pour y participer et constitue une entreprise sérieuse ! Nous parcourons le parcours de l’UTMB, qui fait partie selon nous d’une des 6 meilleures courses de trail au départ de Chamonix, à un rythme plus tranquille, que ce soit pour le plaisir ou comme reconnaissance avant la course en juillet.

Trail au Mont-Blanc

5. Marathon de la Jungfrau – septembre

Le marathon de la Jungfrau est un autre défi bien connu, en montée ! Partant d’Interlaken, le parcours est d’abord plat puis grimpe régulièrement jusqu’à Lauterbrunnen avant de prendre un virage raide jusqu’à Wengen avec des vues spectaculaires sur la Jungfrau et le Mönch. 

De là, presque tout le chemin jusqu’à l’arrivée, le parcours est en vue de la paroi nord de l’Eiger. C’est vraiment un voyage extraordinaire, mais il faut s’y prendre à l’avance car les réservations sont très rapides.

Quand visiter

Les meilleurs moments pour y aller : De juin à octobre !

Les conditions pour courir sans neige sur les sentiers dépendent de l’altitude, de la région, de l’angle de la pente et de la rigueur de l’hiver (comme chaque année, cela peut changer). Cela vaut donc la peine de se renseigner sur place, surtout si vous envisagez une excursion au printemps. 

De même, en automne, une chute de neige soudaine et précoce peut facilement mettre un terme à vos projets. Ces deux périodes de l’année sont considérées comme hors saison, ce qui signifie que vous aurez souvent les sentiers pour vous seul (ou partagés par quelques locaux), donc plus de chance d’observer la faune, plus le bonus supplémentaire des fleurs de printemps ou des couleurs d’automne. 

Trail en bord de lac en Suisse

Les principaux inconvénients sont les installations fermées, notamment les restaurants, les téléphériques et les hôtels. Il convient également de noter que certaines passerelles ne sont mises en place que pour les principaux mois d’été, en raison des inondations soudaines après les chutes de neige.

La principale saison d’été dans les Alpes en termes d’hébergement, de transport, d’équipements et d’accès aux sentiers s’étend de la mi-juin à la mi-septembre. À plus basse altitude, comme dans le Jura, elle commence vers la mi-mai (mais cela peut dépendre de l’hébergement ou de l’attraction en question). 

Les Alpes offrent de longues périodes de beau temps pendant les mois d’été, alors n’oubliez pas votre crème solaire – mais il y a aussi des jours plus frais et humides. Il convient également de noter que les cols ou les cols supérieurs à 2500 m peuvent ne pas être enneigés avant la mi-juillet.

La période que l’on recommande est l’arrière-saison, c’est-à-dire fin juin/début juillet (pour ne pas manquer les fleurs alpines) ou fin août/début septembre, lorsque les pistes sont tranquilles, totalement exemptes de neige, que les températures sont un peu plus fraîches et que le risque d’orage est faible. C’est pour ces raisons que nous organisons nos camps de course sur sentiers à cette période.

Si vous visitez la Suisse en hiver, n’oubliez pas d’emporter vos chaussures de trail. Selon l’endroit où vous vous trouvez, les chemins peuvent parfois être dégagés à basse altitude ou la neige peut être comprimée, laissant une surface durcie suffisamment appropriée pour courir. 

Il est également possible de trouver des événements de course à pied ou de raquettes à neige pendant l’hiver. Vous pouvez également investir dans des pinces à glace à attacher à vos chaussures pour combattre les sections glacées !

Nous avons écrit cet article en collaboration avec Expert Valise, qui en plus de vous aider à choisir la meilleure option pour vos bagages est également d’excellent conseil en matière de voyages et de spots de trails !