Comment choisir un sac d’hydratation pour le trail ?

Comment choisir un sac d'hydratation pour le trail

Dès le départ, la commodité des sacs d’hydratation vous saute aux yeux.  Vous pouvez avoir des doutes maintenant, ou au début, mais une fois que vous en avez utilisé un, vous êtes fixé !

Cet équipement fait partie des indispensables du trail pour tout coureur : il est en effet primordial d’avoir de quoi boire pendant un entraînement ou une course, si possible de manière simple et peu chronophage.

Dans cet article, nous nous sommes donc attelés à vous fournir un petit guide pour vous aider dans votre choix de sac d’hydratation pour notre sport préféré !

Quelle quantité d’eau faut-il boire durant un trail ?

Dans un premier temps, il faut simplement faire preuve de bon sens ! S’il fait chaud et que vous grimpez une pente raide, vous allez avoir besoin de plus d’eau. Si vous descendez une pente douce, il vous en faudra moins.

La météo induit aussi son lot de changements, suivant la chaleur et l’ensoleillement.

De manière globale, nous vous conseillons de boire environ 0,5 litre par heure par temps “normal”, et jusqu’à 1 litre par heure quand la température augmente.

Gardez en tête qu’un apport en eau trop important (excessif) peut mettre la vie en danger, mais le plus grand risque ici est la déshydratation. Il est donc préférable d’être légèrement surhydraté plutôt que sous-hydraté.

Mais pour le baromètre le plus simple de votre état d’hydratation, votre urine doit être jaune clair…!

Vous pouvez retrouver nos conseils d’hydratation dans nos articles sur les bases de l’hydratation chez le coureur de trail et la quantité d’eau à emporter durant vos trails.

Quels sont les avantages du sac d’hydratation ?

Concernant ce type d’équipement, les avantages sont multiples, comme vous allez pouvoir le constater.

Il est facile d’utilisation 

Vous le portez sur votre dos et le tube passe aussi près de votre bouche que possible sans devenir gênant.  Peu importe ce que vous faites (randonnée, vélo, escalade, etc.), il n’est pas nécessaire de ralentir ou de s’arrêter. Tant que le tube prévu pour boire reste en place, il suffit de le saisir, de boire et de continuer à courir !

Il vous permet d’être mieux hydraté 

Parce qu’il est plus pratique et plus facile de boire avec un pack d’hydratation, vous avez tendance à boire davantage. Ce qui signifie que vous êtes mieux hydraté pendant et après l’activité.  

Ainsi, en tant qu’athlète, vous êtes plus performant !

Vous serez le plus cool de vos amis

Tous vos amis randonneurs, vos copains cyclistes et vos habitués de la course à pied qui utilisent encore de grandes et encombrantes bouteilles d’eau en plastique (jetables ou non) vont vous envier.  

Ils voudront être comme vous. Ils achèteront leurs propres packs d’hydratation et se prosterneront en signe de remerciement et d’adoration.  

Bon, probablement pas, mais vous voyez le tableau. Vous serez le plus cool du groupe. Et vous vous hydraterez mieux.

Choisir le volume de votre sac d’hydratation

Les systèmes d’hydratation pour le trail peuvent être rangés par capacité. Essayons d’associer chaque capacité à une activité.

Les sacs d’hydratation de 1 à 2 litres

Si vous voulez être le moins encombré possible tout en ayant un système d’hydratation à portée de main, c’est la taille qu’il vous faut. On le conseille généralement aux enfants, aux coureurs de trail qui parcourent de courtes distances, aux personnes qui font du vélo avec une charge légère, etc.

Idéal pour les marcheurs, les cyclistes (récréatifs), les randonneurs minimalistes et les traileurs sur petite distance.

Les sacs d’hydratation de 2 à 3 litres

C’est la taille de sac d’hydratation la plus courante. Ce réservoir est idéal pour ceux qui recherchent une bonne combinaison de poids et de charge ainsi qu’un réservoir d’eau plus qu’adéquat. Dans de nombreux cas, l’eau n’aura pas besoin d’être remplie, sauf à l’occasion.

Ces sacs sont parfaits pour les randonneurs à la journée, les vététistes, les escaladeurs, les skieurs, ou encore les traileurs en compétition (y compris en ultra trail).

Les sacs d’hydratation de plus de 3 litres

Ce sont les plus grands et les plus costauds des sacs d’hydratation – parfaits pour les randonneurs longue distance qui sont loin des sources d’eau propres et naturelles. 

Ils sont destinés aux utilisateurs qui ne souhaitent pas s’arrêter pour faire le plein souvent ou si l’eau est rare.

Bien sûr, un sac d’hydratation de 3 litres sera plus lourd, mais ce n’est pas parce que le réservoir fait 3 litres que vous devez toujours le remplir au maximum !

Les différences entre une bouteille d’eau et un sac d’hydratation

Le poids  

Oui, le sac d’hydratation sera un poids important et encombrant qui pèsera sur votre dos ou votre taille. Bien sûr, vous buvez ce poids au fur et à mesure que vous avancez, mais il est tout de même présent.

La bouteille en plastique à vide pèse quant à elle forcément moins lourd qu’un sac d’hydratation à vide.

Le coût

Le coût moyen des sacs d’hydratation que nous utilisons chez RVSA se situe entre 50 et 120€. Une bouteille d’eau pourrait être pratiquement gratuite. De plus, un sac d’hydratation pour la randonnée et le camping est une pièce d’équipement supplémentaire à porter.  

De plus, de nombreux sacs à dos de randonnée comportent un sac d’hydratation ou une disposition permettant d’en porter un, déjà intégré.

La facilité de nettoyage

Il est plus facile de rincer et de nettoyer une bouteille d’eau les yeux fermés que de nettoyer un sac d’hydratation, des tuyaux et un embout buccal les deux yeux ouverts et avec une paire de mains supplémentaire.

Les pertes d’eau

Les valves de verrouillage ne se serrent pas toujours correctement.  Les réservoirs des sacs d’hydratation sont parfois défaillants ou… perforés.  Mais devinez quoi ? Pas sur les bouteilles d’eau.

Le rationnement

Vous pouvez facilement regarder une bouteille d’eau ou la secouer et savoir combien d’eau il vous reste. Avec ce sac d’hydratation sur le dos, il est difficile de savoir combien vous buvez (parce que c’est si pratique de le faire) et combien il en reste.

Praticité

On arrive au point majeur de la comparaison : la praticité !

De ce côté, il est largement préférable d’avoir accès à un tube pour consommer directement votre eau, plutôt que d’ouvrir votre sac, prendre la bouteille, ouvrir la bouteille, boire, refermer la bouteille, la ranger dans votre sac, et enfin fermer votre sac. 

Rien que pour cela, le sac d’hydratation surpasse la bouteille d’eau, selon nous.

Les critères à rechercher 

Durabilité

Un sac d’hydratation doit être fabriqué dans un matériau durable afin de pouvoir supporter les terrains difficiles et les débris que vous trouverez sur votre route. 

En d’autres termes, votre sac d’hydratation doit être capable d’encaisser les coups ET de protéger la vessie qu’il contient. Mais ce n’est pas tout !

Résistance

Votre sac d’hydratation doit donc avoir des caractéristiques renforcées ou des sections ripstop pour offrir une protection là où c’est nécessaire. 

Les sacs de randonnée s’accrochent constamment aux buissons et aux arbres, alors assurez-vous que le sac choisi est capable de résister à l’épreuve du temps.

Confort et ajustement

Nous trouvons qu’il est très utile d’avoir un sac d’hydratation avec une ou plusieurs sangles de sternum pour le maintenir plus fermement sur votre dos. Cela permet également d’éviter de se balancer, ce qui entraîne de la fatigue et augmente les risques d’accrochage.

Facilité de nettoyage

Au vu de la difficulté à effectuer cette tâche, il est préférable que le système d’hydratation du sac soit facile à entretenir mais aussi à nettoyer. 

La plupart des sacs modernes sont livrés avec des instruments de nettoyage spécialement conçus à cet effet, qui permettent de nettoyer efficacement le tube de boisson et de s’assurer que la vessie proprement dite est exempte de toute accumulation de bactéries.

Autrement, vous pouvez toujours vous procurer le nécessaire de nettoyage séparément, en boutique ou sur Internet. N’oubliez pas que la qualité de l’eau que vous buvez est très importante et qu’une vessie propre est donc primordiale.

De plus, le matériau de certains sacs à dos peut inclure des propriétés antimicrobiennes, ce qui est utile pour prévenir ou ralentir la croissance de moisissures ou de germes.

Multi-usage

La plupart des sacs à dos les plus récents destinés à la randonnée ou à des activités de plein air similaires sont équipés d’une poche ou d’une pochette permettant d’accueillir un système d’hydratation amovible.

Cela permet de sortir la vessie d’eau et de l’utiliser pour plusieurs activités différentes et offre un accès rapide à l’eau grâce au tube de boisson et à la valve d’occlusion.

Utiliser un sac banane d’hydratation ?

Une alternative aux systèmes d’hydratation complets pour la randonnée est le sac banane, avec une sangle réglable autour de la taille et une poche ou des sangles pour accueillir une bouteille d’eau.

Les sacs de taille sont conçus pour être confortables, pratiques et légers et constituent un choix parfait pour les randonnées et les trails courts ou les balades à vélo.

Un sac banane d’hydratation idéal doit comporter des poches à fermeture éclair (idéales pour les petits objets essentiels) et des éléments de haute visibilité.

Pour conclure…

Lorsque vous recherchez un sac d’hydratation, assurez-vous qu’il a une capacité suffisante pour ce que vous prévoyez de faire. Si vous ne faites que des courts trails sur terrain plat, un sac léger fera l’affaire.

Selon votre utilisation, il est souvent possible d’obtenir des sacs à dos qui font office de sacs d’hydratation, ce qui est une bonne idée : faire d’une pierre deux coups !

Mais achetez de la qualité – les sacs qui fuient et sont inconfortables ne sont pas une bonne nouvelle.

Si vous voulez un sac plus classique, jetez donc un œil à notre guide d’achat de sacs ou ceintures de trail running !

Quitter la version mobile